Actions

Work Header

Notre relation privée à longue distance au lycée

Chapter Text

Le soleil fit son apparition. Sa lumière s'éclaira sur les deux amants qui s'étaient endormis dans le lit de Shun. Ils étaient dans les bras collés l'un contre l'autre, les mains liées. Le brun se réveilla en fixant le visage endormi de son homme aux cheveux bleus.

Il est vraiment trop mignon quand il dort, on dirait un ange. Pensa-t-il en caressant la joue d'Emilio, le sourire aux lèvres.

Ce dernier ouvrit un œil rose magenta puis l'autre en croisant le regard améthyste de Shun.

- Bonjour, mon ange. Sourit-il en embrassant son cousin sur le front.

- Salut, mon prince glouque.

Emilio lâcha un petit rire, entoura Shun de ses bras puissants et l'embrassa fougueusement. Le brun fit de même. Sans interrompre leur baiser fougueux, le bleuté se plaça à califourchon sur son ange brun en passant sa main glacée sous son t-shirt.

- Shun ? Emilio ? Vous êtes réveillés ?

Les deux concernés furent interrompus par la mère de Shun qui les appelait depuis le rez-de-chaussée. Le rouge leur monta aux joues lorsqu'Emilio se leva du lit, s'éloigna de Shun pour aller dans la salle de bain se laver et se préparer pour rejoindre Makiko dans la cuisine. Le brun fit de même en arrangeant son lit avant d'aller à son tour dans la salle de bain.

Lorsqu'il mit un pied dedans, il se lava les dents sans prêter attention à son amant qui venait de sortir de la douche. Ce dernier se sécha et se rhabilla, attendant que Shun ait fini de se brosser les dents. Profitant de cet instant, il se mit derrière lui en l'entourant de ses bras et lui déposa un baiser dans le creux de son cou.

- Tu as terminé avec le lavabo, mon cœur ? Demanda-t-il en lui embrassant la joue.

- Oui. Je vais aller sous la douche, fit le brun en se déshabillant. Prends ton temps.

- D'accord. Après, tu me rejoins dans la cuisine avec ta mère, hein ?

Shun adressa un doux sourire avant d'embrasser Emilio.

- Oui, je vais faire vite sans te faire attendre dehors comme la dernière fois.

Lorsque le brun fut sous la douche, le bleuté dessina sur la vitre avec son doigt la buée qui coulait à cause de l'eau chaude. Son regard suivit les courbes parfaites de son amant qui se lavait derrière la porte buée de la douche. Emilio eut un sourire et sortit de la salle de bain pour aller dans la chambre de son cousin pour prendre son blouson qu'il avait déposé sur le porte-manteau.

Shun coupa l'eau peu après avoir passé une trentaine de minute et sortit pour s'habiller dans la chambre où attendait Emilio. Ce dernier était tranquillement assis sur son lit, le regardant avec ses yeux magenta. Le brun sortit ses habits de son armoire, s'habilla sans prêter attention à Emilio qui continuait de fixer son torse. Il se tourna vers lui en mettant sa serviette sur sa tête.

- Tes cheveux sont encore mouillés. Avec le temps de chien qu'il y a dehors, tu vas tomber malade. Remarqua-t-il en faisant comprendre à Emilio qu'il devrait se rincer l'oeil.

- Merci beaucoup, mon amour. Rigola le concerné en s'essuyant.

Shun eut un sourire gêné. Il sentit les bras d'Emilio entourer sa taille.

- Tu n'as pas oublié que tu me dois une dette envers moi après notre petite mission nocturne ?

- Non, rassure-toi, je n'ai pas oublié.

Le sourire d'Emilio se fleurit suite à la réponse de son amour.

- Allons prendre notre petit-déjeuner. Maman nous attend tous les deux dans la cuisine depuis que nous sommes là. Proposa Shun en caressant les cheveux bleus de son amant.

-Tu as raison. Lui dit le prince d'Endora en embrassant son torse.

Après avoir fini sa phrase, il se leva du lit en allant déposer la serviette qu'il avait sur sa tête dans le panier à linge de la salle de bain avant d'aller rejoindre son petit-ami.

Dans la cuisine, l'ambiance était comme à son habitude avec Shun qui se chamaillait une nouvelle fois avec Emilio pour quelque chose, sous le regard amusé de Makiko qui but son café.

Le jeune homme aux yeux magenta avait d'un côté un regard et un sourire séducteur envers son fils. Et le regard de Makiko ne se trompait jamais. Connaissant son neveu, la mère de Shun savait qu'Emilio était très amoureux du brun même si elle avait du mal à accepter l'amour qu'il lui portait avec autant d'égard.

(NDA : Ouais, y'a pas de doute possible... Emilio a bel et bien un sourire séducteur. On va pas exagérer !)

Ça ne regardait qu'eux et au début, ils savaient comment créer un espace d'entente sans qu'ils se disputaient ou se battaient comme avant. Shun savait au moins garder ses distances lors de sa relation avec Emilio. C'était pourquoi ils essayaient tous les deux de créer cette entente lorsque le brun sera seul avec son amant. Bien sûr, en privé car avant, il avait l'habitude avec lui.

Après le petit-déjeuner avec Makiko, les deux adolescents partirent dans la chambre de Shun pour récupérer leurs sacs.

- Bon, Makiko... Nous allons être en retard au lycée ! S'écria Emilio. Je reviendrai vendredi ! Shun, on y va ! Finit-il en prenant sa main.

- D'accord. Bonne journée, les garçons !

Ils sortirent de l'appartement des Asanaga après avoir salué Makiko qui partit à son tour au travail.

Sur le chemin du lycée, depuis 6h30, les deux adolescents étaient main dans la main en marchant tranquillement. Ils s'organisaient pour la soirée après les cours en planifiant d'aller à l'appartement d'Emilio. Shun se remémora de ce que le bleuté lui avait dit. Bien entendu, il n'avait pas oublié. Le brun avait dit à Emilio qu'il viendra le voir et passer un peu de temps avec lui et son chat.

En parlant du prince d'Endora, justement... Il avait réussi à tenir 8 mois. Putain, 8 mois après qu'il était dans l'excitation et dans son fantasme concernant son beau brun. Alors là, qui l'aurait cru ?

Le bleuté se mit à sourire intérieurement, se disant qu'il trouvait Shun sexy qu'il aurait été capable de le prendre en le plaquant sur le bureau de sa chambre. Même s'il n'avait pas muselé son instinct obscène.

Les deux princes d'Endora arrivèrent au lycée puis rentrèrent dans l'établissement pour aller dans la salle de classe. Ils s'installèrent autour du pupitre d'Emilio pour discuter de tout et de rien en se mettant à rire de bon cœur.

Quelques minutes plus tard, dans les 7h, leurs camarades de classe arrivèrent en les saluant, même Thomas et Marco qui avaient leurs sacs à dos à la main. Le professeur du lycée arriva à son tour pour dire aux élèves d'aller regagner leurs places avant le début des cours.

Shun était plongé dans ses études, tout comme dans ses pensées. Il réfléchissait à une chose qu'il voulait faire vendredi soir lorsqu'il sera seul avec Emilio. Ce dernier lui avait promis qu'il allait lui montrer quelque chose chez lui. Mais quoi ? Serait-ce quelque chose de spécial qu'Emilio voulait lui montrer lorsqu'il allait venir dans son appartement ? Shun patientera jusqu'à l'autre semaine, à la fin des cours du lycée.

Dans la récréation de 10h, les élèves de la classe de Shun étaient sortis pour aller dans le couloir. Emilio regardait silencieusement par la fenêtre la pluie qui ne cessait de tomber dehors, sous le regard inquiet de son cousin qui était assis sur sa chaise.

- Tu es impatient d'aller dehors après que la pluie s'arrête ? Demanda Shun en faisant tourner son stylo à bille.

- Ouais, pour fumer ma clope. Et je te veux avec moi quand nous serons seuls là-haut tous les deux. Répondit Emilio en se tournant vers son amant.

- Bien sûr, votre Altesse. Oh, j'y pense... Tu ne dois pas fumer à l'intérieur du lycée.

Emilio resta un moment surpris.

- Pourquoi ? C'est interdit ?

- Oui. Car si le surveillant voit ça, t'es foutu jusqu'à ce que tu sois chez le principal du lycée. Fit le brun en déposant son stylo sur son pupitre.

- M'en fous du principal. Je serai dans son bureau pour le faire chier, m'envoyer en l'air avec le mec que j'aime et fumer tranquillement ma clope après l'amour jusqu'à ce que cet enfoiré s'amène et voit des traces de sperme sur son bureau. Lui dit le jeune homme aux yeux magenta en tirant sa tronche d'enterrement.

Shun soupira face à son cirque.

- T'es complètement barge. Le principal ne laisse pas les élèves seuls en train de faire l'amour dans son bureau.

Emilio fit la moue pendant quelques secondes en tournant le dos au brun, joua avec son briquet qu'il s'était servi pour allumer sa cigarette, les yeux rivés sur la vitre mouillée par la pluie.

- Ça fait combien de temps que tu fumes des clopes ? Demanda curieusement son amant.

- Depuis 3 semaines après que je suis arrivé à la Surface. Un ami du boulot m'en a filé plusieurs paquets. Se mit à répondre le bleuté. Lui aussi, il fume des cigarettes.

- Oh, je vois. Eh ben, quel progrès ! Tu taffes où ?

Emilio s'attendait à la question de son cousin, visiblement. Cela l'avait un peu surpris.

- A la boutique de la ville.

Un autre silence s'était installé dans la salle de classe suite à la réponse d'Emilio. Ce dernier racontait à Shun à propos de son chat et comment il s'occupait de lui.

- Donc, si je comprends bien... Tu m'as dit que t'as adopté Myrtille qui a été abandonnée par sa mère, c'est ça ? Demanda Shun.

- Ouais, depuis qu'elle est toute petite.

Le brun fut sous le choc et ferma la bouche quelques secondes. Le chat d'Emilio était important pour son cousin car il ne méritait pas d'être laissé comme une petite merde dans la rue de la Surface. Ce serait de la maltraitance gratuite envers les chatons qui venaient de naître et qui ne méritaient pas la mort.

- Ok.

Shun se leva de sa chaise après avoir rangé son portable dans sa poche et s'avança vers son amant qui fut surpris de le voir en face de lui.

- Je te propose qu'on aille se chercher à boire dans le distributeur du 2ème étage. Si t'es partant pour une boisson chaude, bien sûr. Là, il caille un peu dans cette salle.

- Ne t'inquiète pas, princesse. Je te réchaufferai. Fit Emilio avec un clin d'oeil qu'il adressa à son amoureux.

Les yeux de Shun s'illuminèrent.

- C'est vrai ? Sourit le brun en faisant une moue adorable à son prince.

- Ouaip.

- Merci beaucoup, Emilio. T'es toujours si attentionné envers moi.

Le concerné lâcha un petit rire, prit la main de Shun dans la sienne et l'embrassa doucement.

- De rien, mon cœur.

Profitant de leur 1 heure de récréation qui leur restait, les deux garçons s'embrassèrent langoureusement en se collant l'un à l'autre face à la vitre mouillée. Ils quittèrent la salle de classe un moment pour aller au 2ème étage prendre des boissons dans le distributeur.

Emilio s'arrêta devant la machine, introduit une pièce dedans puis choisit une boisson au hasard. Il la récupéra après que le distributeur l'avait fait sortir. Le bleuté laissa son tour à Shun qui mit sa monnaie en choisissant sa boisson dont il récupéra rapidement.

- T'as choisi quelle goût, au fait ? Interrogea-t-il en s'approchant d'Emilio.

- Chocolat. Répondit le concerné. Et toi ?

- Cappuccino.

Avant 11h, ils retournèrent tous les deux dans leur salle de classe du 1er étage pour s'installer autour du pupitre d'Emilio, déposant leurs boissons dessus.

- Hmm... Tu sais quoi, Emilio ? Fit Shun en buvant une gorgée de son cappuccino.

- Oui ? Répondit le concerné.

- Je te trouve beau quand tu fumes une clope.

Le bleuté eut un sourire. Il eut un petit rire suite au compliment de Shun qui rougit de plus belle. Emilio posa sa main sur la sienne, colla son front sur celui du brun.

- Je te remercie, mon Shun. Toi aussi, tu l'es toujours avec ces yeux améthyste depuis que nous sommes petits.

Le brun rit nerveusement suite à ce compliment que lui faisait son amour qui le prit dans ses bras en le faisant s'asseoir sur son propre pupitre.

-Me trouves-tu aussi beau la première fois à l'entraînement de foot que tu m'as vu en train de transpirer ? Interrogea le prince d'Endora en déposant un baiser sur le coin de sa joue.

- Oui.

Emilio se colla un peu plus sur le brun en caressant son dos et continua.

- Et quand tu me vois me masturber dans la salle ?

Un faible "oui" fut encore sortie de la bouche de Shun qui passa son cou autour de son cousin, appréciant les douces caresses que lui offrait Emilio. Putain de... Mais comment le prince d'Endora savait que Shun l'avait surpris se toucher ? L'adolescent rougit jusqu'aux oreilles en imaginant la cata que ça aurait dû tomber s'il voyait son compagnon se masturber seul. Il n'avait pas fait exprès, c'était juste la première fois qu'il le voyait en écoutant aux portes comme un voleur.

Le brun ne disait rien. Remarquant le regard magenta d'Emilio planté sur le sien, il prit sa décision. Il ne voulait pas tout cacher à celui qu'il aimait.

- Pardonne-moi... S'excusa-t-il en tournant la tête du côté. Je t'ai entendu dire mon nom plusieurs fois et que... Tu voulais que je sois à toi.

Un silence se pesa dans la salle. C'était plus fort que Shun qui ne voulait pas avoir une autre dispute avec son cousin et puis, après tout... Il ne voulait pas blâmer Emilio encore une fois.

- Ça t'avait excité ce que je faisais, mon cœur ? Demanda le concerné en embrassant doucement son cou.

Shun enfouit sa main dans les cheveux bleu foncé de son compagnon de voyage, poussant un léger gémissement.

- Oui.

Le sourire d'Emilio se dessina sur son visage. Il embrassa fougueusement Shun qui ouvrit sa bouche pour laisser passer sa langue rencontrer sa jumelle. Sans interrompre leur baiser langoureux, Emilio s'autorisa de passer sa main sur le torse de son amour pour descendre la fermeture de sa veste et soulever son t-shirt.

Emilio... Pensa Shun en se contentant de le serrer doucement dans ses bras.

Le concerné quitta la bouche délicieuse de son amant pour descendre ses lèvres jusqu'à son cou, en lui faisant un magnifique suçon.

- Tu vois, ce suçon ? C'est pour te prouver que tu m'appartiens. Fit-il en posant son regard sur celui de Shun. Je ne laisserai aucun enfoiré t'avoir donc, reste toujours à mes côtés.

- Oui...

Pendant que les deux amants continuèrent de s'embrasser, un bruit les ramena directement à la réalité.

- Merde... Pourquoi il fallait que la cloche de ton lycée gâche notre moment intime ? S'énerva Emilio en posant son front sur l'épaule de Shun.

- Ce n'est pas grave, mon amour. On aura le temps pour continuer notre discussion à 12h pendant notre petite pause déjeuner. Sourit le brun en l'apaisant. Il est 11h déjà et profitons pour aller rejoindre nos places. Finit-il en se levant de son pupitre pour remettre son t-shirt en place et refermer sa veste.

- Tu as raison, les autres ne vont pas tarder à venir et nous voir comme ça. Profitons d'aller finir nos boissons vu qu'elles ont déjà refroidies. Après, on part les jeter.

Shun fit un mouvement de la tête en souriant à son amant puis l'embrassa sur la joue.

- Tu sais, t'embrasses pas mal, mon amour.

- Ouais.

Les deux amants retournèrent à leurs places en buvant leurs boissons chaudes, riant discrètement de leurs conneries. Ils saluèrent leurs amis et les autres camarades de classe qui firent leur entrée dans la salle de classe. Emilio débarrassa son pupitre et alla jeter les canettes vides à la poubelle de la salle. Il rejoint sa place à côté de son cousin qui l'attendait avec un sourire aux lèvres.

Le professeur de Shun arriva peu de temps après que les élèves furent installés chacun à leurs places et commença son cours sous le silence de ces derniers.

Shun avait les joues plus rouges que sa veste après le petit moment d'intime dans la salle avec Emilio. Il pensait que lui et son compagnon n'étaient jamais allé plus loin. Au fond de lui, il avait confiance en Emilio.

Soit le premier à venir dans mon appartement.

C'était la demande d'Emilio qui résonnait dans les oreilles du brun. Shun n'avait pas d'autres choix que de la suivre. Il se plongea dans ses études, oubliant le petit incident qu'il y avait ce matin lorsqu'il était seul avec le bleuté dans la salle de classe.

Emilio, quant à lui, était heureux de l'avoir marqué car son amoureux était sa propriété et pour rien au monde, il ne laissera personne le prendre. Encore moins lui faire du mal sous ses yeux comme lui faisaient les délinquants de 3ème année en pleine cour du lycée.

La pluie cessa de tomber dehors, sous le grand étonnement de Shun. Emilio eut un petit sourire, ce qui signifiait pour lui qu'il pourrait sortir dehors avec celui qu'il aimait et fumer sa clope sur le toit.

Pendant que le brun aux yeux améthystes discuta avec ses amis de sa classe, le bleuté l'interpella :

- Shun ! On y va. Il faut qu'on aille prendre nos déjeuners à la cafétéria, il est déjà 12h.

Le concerné s'exécuta en se levant de sa chaise, s'excusa auprès de ses amis et suivit Emilio jusqu'à la sortie de l'établissement.

Dans un silence lourd, les deux adolescents s'installèrent dans la table en déposant leurs déjeuners qu'ils avaient pris. Shun s'inquiétait beaucoup pour Emilio qui ne disait plus un mot, il avala sa salive en évitant de ne pas trop lui poser de questions et mordit dans son sandwich qu'il avait choisi.

Il était vrai que le bleuté était en train de faire la moue depuis ce matin. Il nageait en pleine déception parce qu'il voulait avoir son cousin rien que pour lui. Il savait bien qu'il ne pouvait pas le garder pour lui exclusivement.

Sans un mot pendant la pause déjeuner, Emilio but sa canette de soda à la pomme d'un traite. Pas même sans un regard qu'il posa à son petit-ami. Ce dernier, après avoir fini de manger son sandwich, ouvrit sa canette de soda au cola et se mit à commencer à boire dedans.

Honteux, il évita soigneusement d'aborder le sujet à Emilio qui tirait une nouvelle fois sa tronche d'enterrement car tôt ou tard, il savait que ça va le rendre encore mal à l'aise comme ce matin s'il lui adressait la parole.

Une fois qu'ils eurent fini de manger leurs repas, les deux adolescents retournèrent dans l'établissement sans un mot de plus. Shun, inquiet, suivit le prince d'Endora jusqu'au toit du lycée où ce dernier s'arrêta pour s'asseoir contre le mur face aux barres de fer en sortant son paquet de cigarettes et son briquet de sa poche.

- Viens là.

Son ton était sec. Cela ne le ressemblait pas.

Shun s'exécuta en s'installant à côté de son compagnon qui était carrément déçu tout en allumant sa clope en silence.

Il pouvait sentir sa main enserrer la sienne. Le brun fixa son amant, n'ayant pas le choix de faire aucun mouvement qui ne put lui déplaire.

Qu'est-ce qui se passe chez lui ? Ce n'est pas son habitude d'être aussi furieux. Pensa-t-il en s'interrogeant en même temps à ce qui allait se passer pour lui.

Shun savait déjà la réponse. Il s'autorisa à poser sa tête sur l'épaule du jeune homme aux yeux magenta qui, sans poser un seul regard sur l'adolescent, enroula son bras autour du sien.

Le vent souffla sur les deux lycéens qui étaient collés dans un silence profond.

Les yeux vers le ciel, Emilio recracha la fumée de sa cigarette et se mit à réfléchir à une solution qu'il allait trouver lorsqu'il sera seul avec son amant chez lui après les cours.

- Shun ? Appela-t-il en lui caressant les cheveux sans un regard.

- Oui ? Répondit joyeusement le concerné.

- Vendredi prochain, je veux que tu viennes chez moi à la fin des cours.

Shun leva la tête vers Emilio, se tût quelques secondes, le laissant continuer.

- Après que tu sois sorti de l'école, tu me rejoins là-bas. Je t'envoie un message comme quoi je suis déjà rentré.

Le brun valida la demande de son amant en hochant la tête.

- Ouais, c'est d'accord. Répondit-il, les joues rouges. Je t'attendrai devant ton immeuble pour que tu m'ouvres.

- Je serai devant pour t'ouvrir quand je sortirai et on rentre ensemble chez moi. T'as pas à y refuser.

- Ouais. On sera avec ton chat qui va nous tenir compagnie pendant nos études et après les révisions, c'est moi qui la nourris.

- Entendu. Sourit le bleuté en tirant sur sa cigarette.

Shun rit doucement. Observant son compagnon à qui il lui avait tapé dans l'oeil, il déposa un timide baiser sur sa joue.

- Je n'ai pas envie de te voir comme ça avec cette tronche d'enterrement que t'as tiré, ce matin... Dit-il en caressant son visage.

- Oui, j'te demande pardon. S'excusa le prince d'Endora. S'il te plaît, Shun...

-Oui ?

- Ne me fais pas attendre trop longtemps. Répondit Emilio en serrant son amant dans ses bras.

Le brun lui rendit son étreinte en enfouissant son visage sur l'épaule de son amoureux aux yeux magenta.

- Oui, ne t'inquiète pas.

Emilio sourit tout en embrassant langoureusement son cousin qui passa ses bras autour de son cou, l'aidant à se débarrasser de sa cigarette. Avec la plus grande douceur, il le plaqua contre le mur.

- Shun... Je ne te ferai rien. Si tu ne veux pas, je comprends. Je ne vais pas te forcer.

Ce dernier écarquilla les yeux. Le rouge pivoine lui montait aux joues lorsqu'il passa une main sur la tête d'Emilio qui avait posé son front sur son épaule. C'était la première fois que Shun vit son amant si raisonnable.

- Ce n'est pas grave... Le rassura-t-il en relevant son visage. Je sais que tu ne vas pas me manquer de respect.

- Tu es sûr ? Demanda Emilio en passant une main sur le visage de celui qu'il aimait.

- Oui, et je te l'ai déjà dit. Tu n'as pas à t'inquiéter.

Le bleuté sourit et attira son cousin pour le serrer contre lui, caressant tendrement son dos.

-Ecoute, Emilio... Je sais que t'en as envie et que tu veux passer plus de temps avec moi à tes côtés alors sois patient, s'il te plaît. Dit Shun en passant son doigt fin sur une des mèches bleues de son chéri.

- Oui, mon amour. Je serai patient jusqu'à ce que tu sois prêt à m'appartenir. Fit le concerné en lui adressant un autre petit sourire.

Profitant des minutes qui leur restaient, les deux garçons se regardèrent. Ils eurent un petit rire chacun.

- Je t'aime, Shun...

- Je t'aime aussi, Emilio... Murmura timidement le concerné à l'oreille de son amant.

Emilio lâcha un rire sec et embrassa son amoureux, scellant leur baiser passionné.

- Allons rentrer à l'intérieur. Proposa Shun en prenant la main du bleuté.

- Ouais.

Le sourire aux lèvres, les deux adolescents quittèrent le toit du lycée main dans la main et retournèrent dans la salle de cours. Installés dans leurs pupitres, ils continuèrent leur conversation, parlant de tout et de rien.

Les élèves et les amis de Shun arrivèrent dans la salle de classe peu après que la cloche du lycée avait sonné. Les deux adolescents les saluèrent avec un sourire aux lèvres.

Ce fut dans le commencement du cours de 13h que le professeur du lycée arriva, criant aux élèves de secondes d'aller regagner leurs places.

Une heure plus tard, au cours de sport de 16h, les élèves de seconde étaient en plein entraînement dans le terrain de football. On pouvait admettre que l'ambiance était un peu détendue vu qu'il n'y avait que les garçons de la classe de seconde et le professeur de sport.

Shun, assis sur un banc, ne put se détacher sur le fait qu'Emilio jouait avec force et agilité. Les filles qui étaient venues pour l'admirer n'étaient pas là. Le brun s'estimait heureux car il voulait Emilio pour lui tout seul.

Qu'il est beau quand il joue, mon prince... Pensa-t-il en souriant.

- Shun ! Au lieu de mater le cul d'un de tes camarades, rends-toi utile et bouge-toi de ce banc ! Ton camarade est fatigué donc, tu le remplaces ! Hurla le professeur de sport qui fit sursauter le concerné.

- O-Oui, j'arrive !

Le rouge monta encore une fois aux joues du brun. Il n'avait fixé que le visage d'Emilio, pas son cul. Alors, Shun se leva du banc et rejoint ses camarades de classe sur le terrain de football tandis qu'Emilio s'essuya le visage couvert de sueur pour aller se rafraîchir sous le robinet pas très loin du stade. L'eau mouillait ses cheveux bleu foncé et son visage où on pouvait quelques gouttes couler sur sa peau mate. Le prince d'Endora s'assit sur le banc après qu'un des élèves fut remplacé, passant une main sur ses cheveux mouillés.

Shun se tourna vers ses camarades et joua tout en passant le ballon à ses amis, sous le regard magenta d'Emilio qui eut un petit sourire dessiné sur son visage.

Le début de l'après-midi se passa normalement lorsque le cours de sport fut terminé vers les 17h. Tous les garçons furent partis pour aller récupérer leurs affaires dans le vestiaire. Emilio était parti fumer une cigarette et passer un appel à un de ses amis. Shun était resté avec l'enseignant sportif qui lui avait demandé de ranger tout le matériel de sport au gymnase de la Surface et fermer le local avant de partir.

Une fois son professeur parti, il s'exécuta à la tâche pour ranger les ballons qui traînaient partout sur le terrain. Lorsque le brun les rangea dans le panier, il ne vit pas qu'une silhouette l'observa et qu'il ne sentit pas venir derrière lui.

- Tu comptes tout ranger comme le dernier des idiots ?

- Emilio ! Fit Shun qui sursauta. Je pensais pas que tu venais ici.

- Devine, j'étais devant la porte du gymnase. Expliqua le bleuté en s'adossant dans un coin. Et je suis venu pour voir celui qui est à la traîne avec tout ce matériel de sport qu'il doit ranger jusqu'à 18h. J'ai pas l'attention de laisser le mec que j'aime se fatiguer tout seul pendant que les autres partent s'éclater à côté.

Shun rassura son amant en lui adressant un petit sourire.

- Ne t'inquiète pas, Emilio. J'ai l'habitude avec tout ça. Je finis et je suis à toi.

Le prince d'Endora lui rendit son sourire en regardant son petit-ami ranger le reste du matériel dans le local. Shun sortit un ballon du panier après le rangement et revint quelques minutes plus tard vers Emilio qui était adossé contre le mur en écoutant de la musique dans son portable.

- Emilio...

- Qu'est-ce qu'il y a ? Répondit le concerné en retirant son casque de ses oreilles.

- Ça te dirait un peu d'entraînement au foot ? Lui demanda Shun en jouant avec le ballon.

Le jeune homme aux yeux magenta réfléchit puis, en regardant le terrain, il lui répondit avec un sourire carnassier :

- C'est ce que j'allais te proposer, justement.

Se décollant du mur où il s'était adossé, Emilio rangea son mobile dans sa poche, enleva sa veste qu'il déposa sur le banc et rejoint son cousin qu'il attendait sur le terrain. Shun se mit devant une des cages du terrain de football tandis qu'Emilio se mit en face de lui avec le ballon. Pendant une bonne demi-heure, les deux adolescents s'entraînèrent en t-shirt, s'amusant tous les deux comme des enfants. Après leur entraînement, ils furent bien épuisés, allongés l'un à côté de l'autre sur le sol du terrain, se lançant chacun un regard amusé.

- On va se chercher à boire dans le distributeur ? Proposa Shun en se redressant, le souffle court.

- Ouais. Sourit Emilio qui se leva à son tour, tendant sa main à son amant pour l'aider à se mettre debout.

Le brun partit ranger le ballon dans le panier et sortit en fermant à clé la porte du local avant de rejoindre Emilio qui l'attendait après avoir récupéré son blouson qu'il avait laissé sur le banc du gymnase. Ils allèrent dans le vestiaire des garçons, le temps que Shun récupéra son blouson et son sac. Il partit rendre les clés du local à l'accueil du gymnase, rejoint son amant en l'entraînant jusqu'au distributeur se payer leurs boissons.

Les deux adolescents quittèrent le gymnase pour aller s'installer dans le banc pas très loin de leur lycée. Shun s'autorisa à prendre doucement la main d'Emilio en buvant sa canette à la pomme, posant sa tête sur son épaule. Il sentit le pouce du bleuté caresser sa paume et embrasser sa tempe.

- Shun ? J'aimerais savoir quelque chose...

- Ouais ? Répondit l'intéressé.

- C'est quand ton anniversaire ?

Shun était étonné. Qu'était-il arrivé à son pauvre prince d'Endora ? D'habitude, il ne lui avait jamais abordé le sujet à propos de son âge, ni de sa date d'anniversaire. Le brun but timidement sa canette et lui répondit :

- Bientôt.

- C'est vrai que tu as de la maturité, là. Lança Emilio en rigolant, ce qui fit embarrasser Shun.

- Quoi ?

Suite à la réaction de son amoureux qui avait les joues empourprées, Emilio sourit. Il finit sa canette qu'il jeta à la poubelle après s'être levé du banc.

- Tu en as, peut-être ? Demanda Shun en haussant un cil à son cousin.

- Ouais.

Shun était sur le cul. Lui et Emilio avaient un écart d'âge. C'était bien vrai que le bleuté est mineur. Shun allait très bientôt avoir 16. Il était loin de devenir un homme comme Emilio, un vrai mec. Le brun termina de boire sa canette en faisant la moue, sous le petit rire d'Emilio qui s'assit à côté de lui en passant son bras autour de son épaule, l'embrassant sur la joue pour le rassurer.

- Pour ton anniversaire, laisse-moi t'offrir un cadeau spécial lorsqu'on le fêtera ensemble chez moi, s'il te plaît...

- Et de quel cadeau s'agit-il, mon prince glouque ? Fit le brun en souriant.

Emilio l'embrassa fougueusement en caressant ses cheveux.

- C'est une surprise.

L'adolescent était si frustré.

A la fin de sa phrase, Emilio se tut car il ne voulait pas ruiner la surprise à celui qu'il aimait. Il ne compta pas non plus lui mentir à propos du cadeau mystère qu'il allait offrir à Shun. La première fois que le bleuté faisait preuve de sincérité envers son amoureux. Ce qui étonna encore plus ce dernier.

- Une surprise ?

- Oui, ce sera une surprise lorsque tu viendras chez moi après les cours. Tu la verras mercredi soir quand je te l'offrirai. Fit Emilio en embrassant le dos de la main de son chéri.

Shun valida la demande de son amant avec un hochement de tête. Les deux adolescents se levèrent du banc après que Shun partit jeter sa canette vide à la poubelle et se mirent en chemin pour rentrer. Arrivés devant l'immeuble de Shun, ils se saluèrent après un dernier baiser, se séparèrent en partant chacun de son côté chez eux.

Une semaine plus tard, Shun revint au lycée de bonne humeur. Son cousin était parti travailler à la boutique et il viendrait en classe vendredi pour rattraper les cours. Arrivé dans la salle de classe, le brun s'installa dans son pupitre après avoir déposé son sac au sol et s'allonger sur ce dernier.

- Salut, Shun.

Le concerné se retourna et reconnut ses deux amis Thomas et Marco qui étaient venus peu après avant la sonnerie.

- Salut, les gars. Répondit-il en se redressant de son pupitre.

- Ton beau gosse aux yeux magenta n'est pas là ? Il est où ? Demanda Marco en s'asseyant.

- Au boulot. Il m'a informé qu'il va rentrer au lycée vendredi pour rattraper les cours.

- Bordel, la chance ! Je ne savais pas qu'Emilio avait un boulot à temps plein.

Sentant la déprime qui s'installait chez Shun, Thomas essaya de le réconforter en souriant.

- Ne t'en fais pas, il reviendra en cours et qui sait... Tu vas le revoir.

Le brun songea aux douces paroles d'un de ses amis de sa classe. Il sortit son portable de son sac pour regarder dans sa boîte mail si Emilio ne lui avait pas laissé de messages. Apparemment, il lui en enverrait un pendant qu'il sera en pause déjeuner après son travail. Shun rendit son sourire à ses amis. Avec eux qui veillaient sur lui, il pouvait toujours compter sur eux et leur soutien. Le brun aux yeux améthyste sortit ses affaires de cours et rangea son portable dans sa poche, attendant l'arrivée de son professeur dans la salle de cours.

Deux heures plus tard, pendant la récréation de 10h, Shun était adossé contre le mur de la cour du lycée, les yeux rivés dans le vide. Il repensait à Emilio qui était parti travailler. Tous les jours, il pensait à lui. Il était bien conscient que le prince d'Endora sera de retour au lycée après sa longue journée de travail à la boutique de la Surface. Le brun comptait sur les doigts, notant que ça faisait 4 jours qu'Emilio était absent.

4 jours d'absence, honnêtement...

C'était un peu fort pour le bleuté, et il avait un emploi du temps très chargé avec le travail et l'école. Pendant qu'on y était, même avec son appartement qu'il devait payer. Shun remit la capuche de sa veste sur sa tête, mettant au passage son casque sur cette dernière et se laissa bercer par la musique qu'il écoutait dans son mobile. Il regardait l'heure qui était affichée sur son écran.

- Merde, il est 10h40.

Shun soupira en se levant et retourna dans le bâtiment pour rejoindre la salle de classe avant la reprise des cours.

Pendant la pause de 12h, à la cafétéria du lycée, il avait les yeux plongés dans sa boisson comme ce matin. Le brun avait le donut dans la bouche tout en regardant une vidéo sur la science-fiction, après avoir cessé de regarder la photo de son père biologique, le roi Delzaine. Et de son oncle Alzerm dont il l'aimait tellement, tout comme son vrai père. Shun finit d'entamer son donut et sortit dehors en quittant la cafeteria avec sa boisson à la main qu'il n'avait pas encore terminée. En allant sur le toit, vers les barres en métal qui l'entourèrent, il s'adossa là-dessus, profitant de finir le reste de sa bouteille de boisson gazeuse qu'il partit jeter à la poubelle à côté de la porte du toit de l'établissement. Il revint s'adosser contre les barres métalliques, mettant son casque sur sa tête.

Pendant que le brun écoutait un de ses clips favoris, il vit le message de celui qu'il aimait. Ce fut avec le sourire dessiné sur ses lèvres qu'il ne tarda pas à l'ouvrir.

Emilio : Salut, mon beau prince.

Shun : Salut, mon amour. T'es en pause ?

Emilio : Oui. Et je dois reprendre le boulot car mon patron ne me lâche pas la grappe depuis ce matin.

Shun : Merde. C'est à cause des clients ou des livraisons dans la boutique ?

Emilio : Des livraisons que je dois m'en occuper justement car mon patron me l'a demandé.

Le brun se mit à rire.

Shun : Roh, ça te fera bouger ton petit cul de ton siège.

Emilio : Oh, la ferme.

Un autre fou rire fut déclenché de la part de l'adolescent aux yeux améthystes suite à la réponse qu'il avait envoyé à son cousin.

Emilio : Bon, passons... T'as mangé ?

Shun : Oui, juste un donut et un sandwich au fromage.

Emilio : Tant mieux.

L'inquiétude s'installa aussitôt chez Shun lorsqu'il était seul sans son compagnon de voyage. Il souhaitait tellement revoir son petit-ami.

Shun : Tu me manques tellement, Emilio...

Emilio : Moi aussi, tu me manques, Shun... Vendredi, je serai de retour en classe.

Suite à ce message, le sourire de Shun se fleurit doucement sur ses lèvres.

Shun : D'accord, et on se fera plein de photos avec nos amis après ton retour au lycée.

Emilio : Et une nouvelle photo de nous deux quand nous serons seuls.

Shun : Ouaip.

Le brun se souvint qu'Emilio avait pris une photo d'eux sur le toit du lycée. Celle-là, il ne l'avait pas oubliée, au contraire.

Emilio : Je dois filer, le boulot m'appelle. D'ailleurs, Shun...

Shun : Oui ?

Emilio : Sache que je t'aime beaucoup.

Shun eut un sourire après avoir lu le message de celui qui avait jeté son regard sur lui. Comme lorsqu'ils étaient tous les deux au donjon d'Emilio à Endora.

Shun : Moi aussi je t'aime, mon prince. A vendredi.

Emilio : A vendredi, mon cœur.

Le brun fut si joyeux qu'il mit son portable contre sa poitrine. Il se releva et quitta le toit pour retourner dans la salle de classe, heureux comme jamais.

Dans l'après-midi, après les cours de 17h30, Shun sortit de la salle de classe après ses camarades de classe de seconde et son professeur qui prit soin de fermer à clé la porte de la salle. Il descendit jusqu'à la sortie du bâtiment avec son sac sur l'épaule. Après qu'il eut quitté le lycée, le brun se mit en chemin pour rentrer chez lui, heureux de revoir son cousin qui fera son retour au lycée.

Le jour suivant, Shun entra dans la salle de cours pour retrouver ses amis en les saluant. Ensemble, ils allèrent s'installer autour du pupitre de Shun en sortant leurs mobiles qu'ils déposèrent dessus pour parler de leurs débats sur les jeux vidéos et études (ouais, comme d'hab...) qui duraient toute la matinée depuis 7h. Une sonnerie vibra dans la poche du jean de Shun qui s'excusa auprès de ses amis en se levant de son pupitre pour aller dans le couloir du 1er étage. Il sortit son portable et reconnut immédiatement le message du prince d'Endora, de son amant aux yeux roses magenta.

Emilio : Yo, je viens de rentrer à l'école et je suis dans la cour. Je vais pas tarder à monter après avoir fini de fumer.

Le brun comprit le message et lui envoya sa réponse.

Shun : D'accord, je t'attends avec les autres dans la salle.

Le sourire aux lèvres, le brun aux yeux améthystes rangea son portable et partit rejoindre ses amis dans la salle de classe.

- C'était ta vieille connaissance qui t'appelle ? Demanda Thomas qui eut un sourire douteux.

- Ouais, on peut dire ça...

Le lycéen s'assit auprès de ses amis pour continuer leur joyeuse conversation. Pendant qu'ils discutèrent en rigolant, Emilio arriva dans la salle et après avoir déposé son sac sur le pupitre, il se mit silencieusement derrière son cousin pour passer son bras autour de son cou, prêt à l'étrangler.

- Salut, l'abruti. Dit-il en lui murmurant à l'oreille.

- Merde, Emilio ! T'es con, tu m'as fait peur ! S'écria le brun en repoussant son compagnon qui relâcha aussitôt son étreinte.

Les deux amis lâchèrent un rire sec suite à la connerie que faisait le prince d'Endora à son compagnon qui faisait la moue.

- Eh ben, il y a de la tension entre vous deux... Remarqua Marco en rigolant. Dés fois, c'est vrai que vous vous disputez souvent.

- Ouais, car d'habitude... Emilio et moi, nous n'avons pas vraiment le même caractère haute catégorie. Lui, il est toujours aussi bougon comme avant.

- Le bougon t'emmerde, pauvre idiot. Dit le concerné en faisant un doigt d'honneur à son cousin.

- Boucle-la, le prince glouque ! Hurla l'adolescent en lui rendant son doigt d'honneur.

Les revoila en train de se chamailler une nouvelle fois. Ce qui amusait un peu les deux adolescents.

- Je me pose une question, Shun... Comment tu fais pour le supporter, ton vieil ami ? Interrogea Marco.

- Pour sa tronche d'enterrement et le fait de me taper dés fois, tout simplement. Répondit le concerné.

Marco et Thomas étaient étonnés.

- Ce qui explique pourquoi Emilio en pince pour toi. Lança Thomas en rigolant.

- Arrête de dire n'importe quoi, tu veux ? Fit Shun en lui lançant un regard noir.

Emilio sourit intérieurement. L'adolescent aux cheveux châtains avait foutrement raison sur leur relation. Une relation "intense", soit-elle. Il se leva de sa chaise, s'approcha de Shun en lui saisissant sa main.

- Bon... Les mecs ? Shun et moi, on doit parler dehors en privé et on revient. Ce sera pas long. Déclara-t-il en faisant lever le concerné de sa chaise.

- Ok.

Lorsqu'ils furent dans le corridor, Emilio attira Shun vers lui tout en le plaquant contre le mur pas très loin des salles de cours du 1er étage, attrapant sa bouche avec envie. Il n'y avait presque personne qui les observait. Ils étaient complètement seuls. Le brun, surpris, se laissa totalement faire. Il se contenta de passer ses bras autour du cou de son partenaire qui se colla contre son torse.

A la fin de leur baiser passionné, les deux adolescents se séparèrent, reprenant leurs respirations.

- Je voulais tellement te voir, mon cœur. Fit Emilio en serrant son amour dans ses bras.

- Moi aussi... Pardonne-moi de ne pas t'avoir appelé. Tu ne voulais pas être dérangé depuis que t'es au boulot. Chuchota Shun en resserrant son étreinte.

- Ce n'est rien, mon amour. Le rassura le jeune homme aux yeux magenta. Maintenant, je suis là et je dois te parler d'une chose importante car j'ai eu ma paie. Finit-il en invitant son compagnon à s'asseoir sur le sol.

Shun fut d'un coup surpris.

- Hein ? T'es sérieux ?

- Oui.

- C'est génial. Comme ça, tu gardes le reste au cas où.

Emilio eut un petit rire. Il était heureux que Shun le soutenait sur tout ce qu'il faisait comme avant. Même il le complimentait. Le bleuté effleura la main de son amant, la caressant avec son pouce.

- D'ailleurs, cet après-midi, tu sais ce qu'on va faire ? Demanda-t-il en déposant un baiser sur le dos de sa main.

- Ouais ?

- Après nos révisions, on joue aux jeux vidéos comme avant. On fait une pause. Expliqua le prince d'Endora. Je te laisse deviner la suite.

Shun eut un sourire moqueur. Il réfléchit un moment au petit programme de son cousin, c'est-à-dire la suite. Il tiqua, mais oui, c'était bien ça.

- Oh, je sais où tu veux en venir. Se taper des pizzas ? Renchérit-il, ayant résolu son problème.

- Tu comprends vite, dis donc. Je te laisse nourrir Myrtille, par contre... Vu qu'elle a encore la gamelle vide. Après, on va dans ma chambre pour te montrer quelque chose que je t'ai dit avant par message, tu te souviens ?

- Oui.

- Bien.

Shun adressa un tendre sourire à son amant qui le lui rendit. Tous les deux, ils se levèrent et retournèrent ensemble dans la salle de classe pour s'installer à leurs pupitres respectifs avant le retentissement de la sonnerie.

Après les cours du matin, il était 10h lorsque Shun et Emilio étaient les seuls à rester dans la salle. Tous leurs camarades de classe étaient sortis pour aller dans la cour de leur lycée. Emilio était penché sur la fenêtre en regardant dehors, vagant sur ses idées qu'il avait en tête. Shun avait le regard plongé dans ses études. Aucun des deux n'avait bougé pour parler.

C'était le grand silence.

On ne pouvait entendre que la musique résonner dans les écouteurs de Shun. Le prince d'Endora se tourna vers son ex-compagnon de voyage qui révisait, le sourire aux lèvres. Il était content de l'avoir à ses côtés en bonne compagnie. Il ne le regretterait pas une seule seconde, cela le rendait très heureux. Heureux d'avoir son meilleur des chéris avec lui. Le brun était un cousin et un bon ami à ses yeux. Le bleuté aimait trop son côté joyeux.

En réfléchissant, qu'allait-il proposer à celui qu'il aimait ? Aller sur le toit du bâtiment comme l'autre fois, peut-être. Shun aurait accepté, évidemment.

- Emilio ? Qui y a-t-il ?

- Oh. Rien, ne t'inquiète pas.

Shun se mit à sourire. Il ne comprit pas tout de suite l'altitude d'Emilio. A ses yeux, il semblait si frustré. Le brun se leva de sa chaise pour le rejoindre, l'entourant de ses bras en le serrant contre lui, déposant un timide baiser sur son épaule. Emilio posa sa main sur la sienne sans un mot.

- Ça me fait beaucoup de la peine de te voir comme ça... Fit l'adolescent, inquiet pour son amant.

- Je pense à notre royaume d'Endora, à nos amis. Je pense même à nos parents, comme je pense à toi que j'ai retrouvé. Tu es la seule famille qui me reste, mon ange.

Tout doucement, Shun posa sa tête sur le dos d'Emilio qui se laissa faire.

- Je le sais. Moi aussi, ils me manquent tous...

Le bleuté se tourna vers son cousin qui fut surpris, prenant son visage entre ses mains, posant ses prunelles magenta sur celles de Shun.

- Allons prendre l'air sur le toit. Proposa-t-il en l'embrassant tendrement.

- D'accord. Sourit son amant.

C'était très connu pour Shun de voir son amoureux un peu décidé. Ouais, c'était un peu rare de la part d'Emilio de faire une proposition de ce genre. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ça avec le brun aux yeux améthystes.

Emilio lui prit doucement la main en quittant la salle de classe et l'entraîna jusqu'en haut du toit du bâtiment.

Une fois que les deux hommes furent sur le toit, ils s'installèrent par terre. Le prince d'Endora sortit son paquet de cigarettes avant de se tourner vers Shun qui était plus rouge que sa veste à capuche.

- Ne t'en fais pas, on a encore du temps avant la reprise des cours. Le rassura-t-il en allumant sa cigarette.

- Oui. Fit Shun en s'approchant de son amant.

Pendant leur 1 heure de récréation, les deux adolescents se mirent à discuter tranquillement de tout et de rien en riant de bon cœur. Ils étaient collés l'un contre l'autre. Emilio recracha la fumée de sa cigarette en regardant le ciel, caressant les cheveux de Shun de son autre main qui s'était posé sur lui, son portable à la main et ses écouteurs aux oreilles. Le brun s'était permis de poser sa main sur celles d'Emilio en la serrant un peu plus fort. Il put sentir les douces caresses que faisaient le pouce du bleuté sur le dos de sa main.

- J'ai pensé à quelque chose lorsque toi et moi, nous serons tranquilles.

- A quoi exactement ? Demanda Shun en retirant ses écouteurs.

- A ce qu'on pouvait profiter de notre moment d'intimité ici, sur ce toit.

Shun eut un choc. Bon Dieu, pourquoi il fallait qu'Emilio sort cette idée embarrassante ?

- Hein ? Ça va pas ? Le surveillant pourrait nous voir.

- Je te dis que nous allons être tranquilles pendant qu'on baise. On sera discrets sans que ce connard s'amène.

Shun rougit. Il fit la moue car il était contre cette idée. Son amant avait envie de lui, c'était évident. Le brun s'interrogeait sur un point. Emilio allait-il lui proposer ça ? Il ne savait plus quoi dire. Le prince d'Endora était... Si insistant.

- T'es sûr que le surveillant ne va pas venir nous déranger ?

- Certain.

Shun se mit à rire et embrassa son petit-ami sur la joue.

- T'as vraiment des idées obscènes sur les endroits à risque, le prince glouque. Fit-il en souriant.

- Je sais. C'est pour ça que tu m'aimes, non ? Ricana Emilio en passant doucement sa main sur le visage de son homme.

- Ouais.

Le bleuté sourit, se pencha sur Shun en l'attirant contre lui et déposa ses lèvres sur les siennes.

- Nous devrions aller dans la salle, la cloche ne va pas tarder à sonner.

- Ouais. Répondit Emilio en se levant pour finir sa cigarette avant de l'écraser par terre.

Shun se leva à son tour lorsqu'il vit son cousin lui tendre la main qu'il accepta avec un sourire. Les deux adolescents croisèrent leurs amis de leur classe dans le couloir en les saluant qui étaient revenus de la superette de la Surface, leurs sacs plastiques remplis de nourriture. Ils rentrèrent ensemble dans le couloir, s'installèrent autour du pupitre de Shun pour les déposer et sortir toute la nourriture, sous la mine joyeuse de Shun.

Ils discutèrent un bon moment, et mangèrent dans la bonne humeur tout en riant à leurs blagues, se taquinant l'un à l'autre.

Il était à présent 17h00 où c'était la fin des cours. Shun était sur son pupitre en pleine conversation avec Thomas. Emilio était déjà sorti de la salle de classe pour aller faire des courses avant de rentrer chez lui. C'était ce qu'il avait prévu au début. Le brun se leva, s'apprêtant à partir pour rentrer chez lui. Il salua Thomas et son professeur puis sortit de la salle.

Arrivé devant l'immeuble d'Emilio, le brun s'arrêta face à la porte vitrée.

Qu'est-ce que je fous devant ? Le prince glouque devait déjà être rentré à l'heure qu'il est.

Suite à cette pensée, Shun se précipita vers la sonnette de l'immeuble.

C'est pas la peine d'y penser, il m'a dit qu'il va descendre après qu'il soit sorti de chez lui.

Il patienta en s'asseyant sur la marche d'escalier en face de la porte de l'immeuble. Peu de temps après, Emilio était descendu, vêtu d'un bas de jogging et d'un simple pull jusqu'au rez-de-chaussée (simple curiosité, ça, ça se voit bien que le prince d'Endora n'est pas d'humeur au niveau look vestimentaire automne-hiver) lorsqu'il aperçoit le brun assis, la capuche de sa veste sur sa tête. Il sourit en sortant de l'immeuble puis s'approcha de lui. Doucement, le bleuté lui murmura à l'oreille.

- Coucou, mon tendre amour.

Shun eut un léger sursaut lorsqu'il aperçoit.

- Emilio ! Merde, tu m'as encore fait peur.

Le concerné rigola et fit signe à son cousin qui se leva de le suivre. Ce dernier s'exécuta en rentrant dans l'immeuble. Emilio s'arrêta et ouvrit la porte de son appartement. Shun entra en enlevant ses chaussures puis continua de le suivre Emilio jusqu'au salon.

- On a du pain sur la planche ce soir, le prince glouque. Profitons pour étudier. Dit-il en s'asseyant.

- Oui, je vais appeler Makiko pour lui dire que t'es chez moi. Fit le bleuté en sortant son portable.

- D'accord.

Emilio se mit à taper son message et l'envoyer rapidement à sa tante avant d'aller s'asseoir en face de son amant.

Les deux adolescents sortirent leurs affaires de cours sur la table basse du salon et se mirent à étudier. Ils ne furent pas attention au chat d'Emilio qui entra dans le salon pour se frotter contre la jambe de Shun.

- Salut, Myrtille. Sourit le brun en le caressant à l'arrière des oreilles. Ne t'inquiète pas, on finit nos devoirs et on s'occupe de toi.

Le chat laissa le temps aux deux lycéens de continuer à étudier et grimpa sur le canapé derrière eux pour s'allonger. Ils rangèrent leurs affaires de cours après avoir terminé d'étudier. Emilio laissa Shun d'aller dans la cuisine pour remplir la gamelle de son chat pendant qu'il partit prendre une douche. Le brun revint au salon en s'asseyant sur le canapé en face de la TV.

Emilio sortit de la salle de bain en s'essuyant les cheveux et rejoint Shun qui l'attendait dans le salon, s'asseyant à ses côtés.

- T'as rempli la gamelle de Myrtille, mon cœur ? Demanda-t-il.

- Oui. Répondit son petit-ami en embrassant Emilio sur la joue. Bon, tu proposes quel jeu sur la PS5 ?

- Call Of Duty Black Ops 3. Qu'est-ce que tu en penses ?

Shun regardait le jeu que son cousin lui avait montré tout en validant sa proposition.

- Oh, c'est génial comme jeu, mon amour. Je marche.

Le sourire carnassier aux lèvres, Emilio attira son amant vers lui et l'embrassa langoureusement. Shun répondit à son baiser sans aucune hésitation tout en enfouissant sa main dans les cheveux bleus de son compagnon.

- Attention à ne pas mouiller ton bas après que je t'ai battu au duel. Le menaça-t-il en riant.

- C'est moi qui vais te battre, oui.

Shun eut un sourire. Il se disait qu'il avait un peu sous-estimé son homme. Le jeune homme aux yeux magenta prit sa manette et en tendit une à l'adolescent qu'il accepta avec plaisir.

Ensemble, ils se mirent à jouer tranquillement sur la PS5 d'Emilio en rigolant, se taquinant entre eux. Ils furent une pause après leur dernière partie de jeu vidéo en se commandant des pizzas. Les deux compagnons de voyage mangèrent dans la bonne humeur, parlant de tout et de rien en compagnie de Myrtille qui ronronnait sur les genoux d'Emilio.

- Tu me disais tout à l'heure que t'avais un truc à me montrer ? Fit Shun en buvant son verre de jus de fruit.

- Oui, et c'est ce quelque chose que toi seul tu sais déjà et que je t'ai déjà vu l'utiliser lorsque tu as quitté Endora. Répondit Emilio en se levant, portant son chat dans ses bras.

Le brun eut un rire nerveux et suivit Emilio jusqu'à sa chambre. Ce dernier l'invita à entrer en déposant son chat sur le lit et découvrit cette chose que son amant lui avait parlé.

- Donc, c'était ça que tu voulais que je vois ? Demanda-t-il en observant cet élément sur le bureau d'Emilio.

- Ouais, ce palabre est venu en ma possession. Répondit le bleuté en attrapant son paquet de cigarettes.

Le silence s'installa dans la chambre du prince d'Endora. Ce dernier eut un regard dans le vide.

- Tu n'as pas l'air dans ton assiette, Emilio. Ces derniers temps, je trouve que t'as changé. Qu'est-ce qui cloche ?

Le concerné ne disait rien. Il était conscient que son amour s'inquiétait pour lui et qu'il ne voulait pas le blesser encore une fois.

- Cette cicatrice sur ton bras... C'est Ibelda qui t'a fait ça ? Demanda Shun, inquiet de la réaction de son cousin à quoi il allait s'attendre.

Le bleuté se tourna vers le brun en lui prenant doucement la main, l'entraînant vers son lit, s'asseyant à ses côtés.

- Oui... Ne t'inquiète pas, je vais tout te raconter ce qui m'est arrivé depuis ton absence à Endora et comment j'ai eu mon palabre. Fit le bleuté en allumant sa cigarette.

- D'accord. Après tout, nous sommes cousins, toi et moi, et un couple ne doit pas se cacher des secrets. Je serai prêt à te tenir compagnie. Je ne te laisserai pas tomber car t'es important pour moi. Dit son amant en posant la main d'Emilio.

- C'est vrai, tu as raison.

Shun était très sincère aux yeux d'Emilio, cette fois. Le jeune homme aux yeux magenta ne comptait pas lui briser le cœur. Encore moins le faire souffrir.

Fin du chapitre 8, tout le monde ! Un peu de hot, mais on en dira des nouvelles !

Coin des persos :

Emilio : *choqué* Oh merde...

Moi : *rire sadique* Je suis trop fière de moi !

Shun : Encore une fois, t'assures mais c'est vrai que c'est très long, ton chapitre !

Moi : Ouais.

Emilio : Je dois admettre que je suis pas mal au lycée au niveau séduction avec mon doux époux.

Moi : Ouais, et un pervers avec lui surtout.

Emilio : Putain, Sticks... T'es impossible.

Moi : Je sais. T'aurais même baisé avec Shun dans la salle.

Emilio : C'est ce que je faisais avant, la beauté. Heureusement que personne n'est venu pour nous emmerder car j'ai fermé la porte du local.

Moi : T'es un vrai génie. Je m'incline, mon prince. J'aurais pas fait mieux.

Emilio : Merci beaucoup.

Moi : De rien, mec. Bon, les amis... Pour le 6 mars, le reconfinement de 3 semaines en région Ile-de-France va devenir un long enfer à cause des annonces de jeudi lors de cette foutue conférence de presse. Je suis même prête à parier que la Mairie de Paris va ajouter une semaine de plus de reconfinement pour jouer avec les nerfs des Français. Selon le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Lui, au moins, c'était un bon esprit et conscience absolue. Le prochain chapitre va arriver après le reconfinement. N'hésitez pas à envoyer vos reviews, ça me fera trop plaisir ! Salut meeow !